Nos magasins

Nos magasins

Vélo électrique, trottinette électrique, scooter électrique : le réseau AC-Emotion, spécialiste en mobilité, est à votre service avec 4 points de vente à Paris et une boutique en ligne.

Accueil

Le vélo à assistance électrique en France

les déplacements à vélos électriques en ville sont en augmentationLe vélo à assistance électrique connaît en France un développement encore timide mais néanmoins prometteur. En dix années, l’utilisation de ce type de véhicules dans l’Hexagone s’est étendue des personnes âgées ou à mobilité réduite à un public beaucoup plus large et devient désormais un moyen de transport conforme aux aspirations de beaucoup de Français, en particulier ceux d’entre nous qui habitent en ville.

Écologique et utilitaire

Le vélo à assistance électrique « bénéficie de l’air du temps qui est à l’écologie et à la santé des individus », écrit Fabien Humbert dans un article récemment paru sur le site lenouveleconomiste.fr. Cette réalité ne se limite d’ailleurs pas à la sphère privée et aux loisirs ;  le vélo à assistance électrique devient aujourd’hui une alternative probante pour les déplacements professionnels (on arrive au bureau sans avoir trop transpiré). Certains secteurs d’activité y ont de plus en plus recours pour des questions d’efficacité : la logistique du dernier kilomètre ne requiert pas toujours l’utilisation d’un véhicule à quatre roues, livreurs et postiers circulent plus rapidement avec un VAE sur des distances de quelques kilomètres et accèdent à des zones interdites aux véhicules polluants.

Fabien Humbert, dans ce même article, dresse un état précis de l’économie du vélo à assistance électrique. Si le marché explose un peu partout dans le monde, c’est d’abord en Chine que les ventes sont les plus élevées : « plus de 32 millions d’unités vendues en 2013, selon l’Electric Bikes Worldwide Report. L’Europe arrive loin derrière avec 1,2 million d’exemplaires vendus, les deux principaux marchés étant l’Allemagne et les Pays­-Bas. » La France est actuellement le troisième marché européen, avec une progression d’environ 15 % par an depuis 2012.

 

Économie à fort potentiel

L’évolution de la technologie des vélos à assistance électrique est évidemment un paramètre important dans son succès : les vélos électriques d’aujourd’hui sont plus légers (grâce aux progrès réalisés sur le poids des batteries), donc beaucoup plus maniables et, surtout, beaucoup moins chers à fabriquer. Les prix de vente des modèles d’entrée de gamme se stabilisent autour de 1 000 - 1 200 euros : une somme certes importante mais qui, comparativement à un scooter à moteur thermique qui ne rendra pas un meilleur service en ville, est relativement modeste. Sans parler du coût d’utilisation qui est d’environ 1 euro pour… 1 000 kilomètres.

Le bénéfice écologique et économique de l’utilisation du VAE est dorénavant incontestable. Bon nombre de municipalités et départements l’ont d’ailleurs compris depuis plusieurs années et subventionnent l’acquisition du vélo électrique. Il faut maintenant développer sans tarder l’infrastructure qui permettra aux citadins de garer leur vélo, de le recharger hors de chez eux, d’effectuer des réparations d’urgence. Bref, il y a là une micro-économie à fort potentiel.