Nos magasins

Nos magasins

Vélo électrique, trottinette électrique, scooter électrique : le réseau AC-Emotion, spécialiste en mobilité, est à votre service avec 4 points de vente à Paris et une boutique en ligne.

Accueil

Nouveaux produits

Est-on plus exposé à la pollution sur un à vélo électrique qu’en voiture ?

les cyclistes exposés aux gaz d'échappement ?

S'enfermer chez soi, se déplacer en voiture avec les fenêtres fermées, porter un masque : ces mesures que l'on pourrait croire nécessaires lorsque le taux de particules fines dans l’air est très élevé s’avèrent, en réalité, inefficaces voire néfastes.

 

On pourrait, en effet, croire que de faire du vélo dans une ville polluée nous expose davantage aux particules fines. Or c'est l’inverse qui est vrai : le vélo est, sur ce point, meilleur pour notre santé que tout autre moyen de transport : même les usagers du métro respirent un air plus pollué que les cyclistes, du fait de la stagnation des particules dans les zones souterraines.

 

 

le cycliste ne subit-il pas les gaz d'échappement ?

En fait, il les subit beaucoup moins que l’automobiliste, car les prises d’air des voitures se situent sous la calandre, juste au niveau des pots d’échappement des véhicules qui vous entourent. Sur un vélo, vous êtes situé plus en hauteur. Et l’avantage du VAE par rapport au vélo classique, c’est que vous n’êtes pas en hyperventilation (accélération et amplification respiratoire), par conséquent vous absorbez beaucoup moins de poussières et de polluants. En vélo à assistance électrique, vous subissez donc moins la pollution qu’en voiture, en bus, en tramway ou à vélo...  sans assistance électrique.

Bien sûr, si le vélo électrique est le meilleur moyen de se déplacer sans s'irriter les bronches, il faut néanmoins éviter d’être essoufflé : donc ni sprint ni montée en danseuse les jours de forte pollution de l’air. Pour limiter les effets de la pollution, il faut respirer par le nez, qui filtre certains polluants, plutôt que par la bouche, et si possible privilégier les heures de la journée où le trafic automobile est le moins dense. Évitez autant que possible les grands axes, choisissez l’itinéraire le moins encombré. Pour trouver les meilleurs itinéraires, ayez recours aux guides, aux cartes dédiés aux voies cyclables ; il existe également des sites internet (par exemple geovelo.fr) qui vous renseignent sur les itinéraires adaptés, à Paris et dans les grandes agglomérations françaises (Lyon, Nantes, Toulouse…).

 

Vos déplacements dans la ville influe sur votre mode de vie ; le vélo à assistance électrique est certainement le choix de la mobilité qui vous sera la plus bénéfique.